DansLifestyle, Voyages

Faire le tour du monde en catamaran – Partie 1

Sailing MANAWA, c’est nous! Frédéric 42, Isabelle 37 et nos 2 matelots Benjamin 11 et Charles 9 ans. Nous sommes partis en décembre 2019 direction l’Europe pour aller chercher notre catamaran trouvé sur un site de vente de bateau. Un Nautitech Open 40 2016. Nous avons navigué pendant près d’un an en Méditerranée et nous sommes actuellement dans les Bahamas. Donc, comme vous pouvez en déduire, nous avons traversé l’Atlantique en janvier 2021. Quelle expérience! 

D’où cette envie est-elle apparue? 

Frédéric a toujours rêvé de partir un jour, en voilier, faire le tour du monde. Comme s’il était né pour ça. Probablement un capitaine dans son ancienne vie! Ça fait maintenant 17 ans que nous sommes ensemble et d’aussi loin que je me souvienne, il m’en a toujours parlé. Pour ma part, ce n’était pas un projet qui me parlait. J’aime la stabilité, et j’avais la crainte des profondeurs de l’eau, des tempêtes en mer et des requins! Frédéric est un signe d’eau tandis que moi je suis un signe de terre. Vous pouvez comprendre que nous sommes un peu à l’opposé! 

Le moment déclencheur

En raison de mes peurs, j’étais celle qui l’éloignait de son rêve. En février 2017, Fred a eu des ennuis de santé. Ce qui a bouleversé notre façon de voir la vie. Plusieurs événements dans les dernières années nous ont fait prendre conscience que la vie doit se vivre maintenant. Que nous n’en avons pas 2. Que nous ne savons jamais quand elle risque de s’arrêter. Je crois que d’en prendre conscience a été le moment déclencheur. Un matin, je me suis levée et j’ai eu cette voix à l’intérieur de moi qui m’a fait réaliser que si un jour Fred quittait ce monde et qu’il n’aurait pas eu la chance de vivre son rêve en grande partie à cause de mes craintes, je m’en voudrais. Alors j’ai fait un 180 degrés et je me suis mise à m’intéresser à son projet. Et très rapidement d’en faire le mien, et celui de la famille. En 2018, nous avons acheté notre premier voilier de 38 pieds sur le Lac Champlain. Nous avons navigué tout l’été avec pratiquement aucune expérience. Ce fut un été de bonheur. En avril 2019, nous avons décidé que nous avions le goût de plus. Nous voulions voir le monde. Alors nous avons mis le projet en branle.

Comment a réagi notre entourage?

Notre famille et nos amis nous ont toujours épaulés. Ils sont heureux de nous voir aller. Je crois qu’ils vivent une partie de leurs rêves à travers nous. Bien sûr, ils s’ennuient de nous. Et nous aussi. Par chance, la technologie fait en sorte que nous pouvons les appeler et les voir quotidiennement. Je crois que notre entourage a surtout peur de l’inconnu. Ils ont peur de ce qu’ils ne connaissent pas et c’est bien normal. Il y a beaucoup de questions par rapport à notre sécurité en mer, au fait de faire l’école sur le bateau et de gérer nos entreprises. Et j’avoue que c’est un beau défi! Mais ça fait partie de l’aventure!

Le plus difficile dans cette décision a été le côté monétaire, et législatif. C’est toute une organisation. Et c’est très facile de se décourager au long de la préparation. Dans notre cas, Frédéric devait aussi s’assurer d’avoir une équipe unie et forte au bureau de façon à ce qu’il puisse continuer à gérer l’entreprise à distance.

Pourquoi MANAWA? 

Bien sûr, ça implique de gros changements. Ce qui nous excitait le plus était le sentiment de liberté, de connecter avec les gens et la nature. De vivre sur la même vibration. Dans la vie de tous les jours, nous sommes continuellement en train de courir après le temps. Nous voulions vivre le moment plutôt que de le voir passer sous nos yeux.

D’être ici, maintenant. De là le nom du bateau MANAWA. Qui est un des 7 principes Hunas Hawaiens. On n’a de pouvoir que dans le moment présent, puisque le passé est passé, et que l’avenir n’est pas encore là…C’est ce que nous essayons de mettre en pratique chaque jour. Ce n’est pas encore acquis, mais on s’y rapproche tranquillement.

Ce qui nous faisait le plus peur était l’inconnu, la vie à 4,  24h sur 24 , la langue, les nuits en mer, les tempêtes, la météo, la santé… Bref je crois qu’on aura toujours un peu peur de tout, mais en le faisant, on se rend compte qu’il y a toujours des solutions à tout ce qui arrive. Si on s’arrête à nos peurs, on risque de ne rien accomplir et de ne pas sortir de notre zone de confort. Lorsqu’on réussit à traverser nos limites, on se sent vivant! C’est un sentiment très fort!

5

D'autres articles

5 Commentaires

  • Nicole lascelles

    Tellement agréable de vous suivrent dans votre aventure que du bonheur j attends la suite avec impatience Bravo Isabelle pour le beau témoignage très plaisant à lire

    04/06/2021 at 9:01 am Reply
    • admin

      C’est inspirant à voir! Du beau s’en vient avec leurs aventures!

      04/06/2021 at 11:45 am Reply
  • Robert Roy

    Bravo à toi et la famille pour le lâcher pris. Je suis un ami de Anne Marie et depuis qu’elle a publié les premières photos de votre aventure, je suis devenu accro. Go MANAWA team!

    05/06/2021 at 6:20 am Reply
    • admin

      Des photos qui donnent envie! Ils sont beaux à voir! Une magnifique famille!

      08/06/2021 at 1:36 am Reply
  • Voyage - Faire le tour du monde en catamaran - Partie 2 | ORMANDY

    […] présente enfin la partie 2 de l’article à Isabelle. Si vous voulez revoir le premier, c’est ICI. Elle vous parle de leurs différentes étapes de la planification et comment le tout s’est […]

    16/06/2021 at 12:32 am Reply
  • Laisser un commentaire